La vague de froid augmente les risques de dégâts des eaux

Assuralia, l’Union professionnelle des entreprises d’assurances, met en garde contre les possibles dommages que la vague de froid persistante pourrait causer aux habitations et aux immeubles. Les canalisations d’eau surtout sont vulnérables, mais les gouttières bouchées et les infiltrations d’eau à travers le toit suite à la fonte des neiges peuvent également causer des dommages.

Canalisations vulnérables

Ces derniers jours, le mercure est descendu à plusieurs reprises en dessous des 5 degrés. Une température qui suffit parfois à causer des dommages aux canalisations d’eau, aux robinets ou même aux machines et aux chaudières. Les dommages aux canalisations d’eau surviennent principalement lorsque les températures chutent subitement à -5 degrés voire plus bas, mais aussi en cas de période prolongée de gel modéré. Les installations d’eau stagnante ou à très faible consommation sont les plus vulnérables.

Les occupants et propriétaires de maisons de campagne ou de secondes résidences, où la consommation d’eau est nulle pendant l’hiver, ont tout intérêt à vider entièrement leur installation intérieure ou à chauffer suffisamment. La plupart des contrats d’assurance le prescrivent d’ailleurs. En hiver, il est déconseillé de laisser un bâtiment non chauffé ou avec les fenêtres ouvertes.

Diverses formes de dégâts des eaux

Assuralia rappelle une fois encore aux assurés ce qui est couvert précisément par la garantie dégâts des eaux. La portée exacte de cette garantie peut toutefois varier d’une compagnie à l’autre.

Ces polices couvrent généralement les dommages aux biens qui résultent d’une infiltration par le toit, ou d’une fuite ou rupture des canalisations d’eau. L’assureur indemnise donc normalement les dommages causés à la moquette, au papier peint, au parquet, etc.

Il couvre également les frais de sauvetage qui, ainsi que la loi et le contrat l’exigent, ont été exposés aux fins de prévenir le sinistre ou d’en atténuer les conséquences. Les assurés ont en effet l’obligation de prendre le plus rapidement possible les mesures nécessaires afin de limiter les frais. L’assurance peut également prendre en charge, lorsque le contrat prévoit cette garantie, les frais de recherche nécessaires à la localisation d’une fuite, une intervention qui peut s’avérer très onéreuse.

Exclusions

En revanche, l’assurance connaît un certain nombre de limitations. Ainsi les assureurs ne remboursent-ils généralement pas les réparations à l’installation à l’origine du sinistre. Ils n’interviennent pas non plus pour des bâtiments abandonnés sans protection par temps de gel. Il est conseillé de vérifier ce que dit la police à ce sujet.

Conseils supplémentaires

Pour de plus amples informations et des conseils supplémentaires concernant les dégâts des eaux, rendez-vous sur le site web d’Assuralia.

09.06.2017

Une obligation d’assurance pour l’architecte et l’entrepreneur, le couvreur, le placeur de châssis, … Lire la suite

02.06.2017

Les indépendants peuvent prolonger leur assurance revenu garanti jusqu'à 65 ans Lire la suite

29.05.2017

La liste noire des assureurs Lire la suite

02.05.2017

L’assurance incendie peut exclure la couverture ‘débordement des égouts’ dans les zones à risque Lire la suite

NEWSLETTER
site web par Kluwer EasyWeb

Nous utilisons des cookies pour retenir vos préférences de langage et améliorer votre expérience de surf. En savoir plus[OK]