Système automatique d'appel d'urgence obligatoire dans les véhicules à partir de 2015

A partir d'octobre 2015, toutes les nouvelles voitures devront être équipées d'un système d'appel d'urgence, appelé eCall. Ce système appellera automatiquement les services d'urgence en cas d'accident grave. La Commission européenne a adopté deux propositions dans ce sens.

En cas d'accident grave, le système eCall appelle automatiquement le 112, le numéro d'appel d'urgence européen. Le système indique aux services d'urgence l'endroit où se trouve le véhicule, même si le conducteur est inconscient ou incapable de téléphoner. L'appel eCall peut aussi se faire manuellement, un témoin d'un grave accident pouvant par exemple appuyer sur un bouton situé dans la voiture.

Les deux propositions prévoient qu'à partir d'octobre 2015, tous les nouveaux modèles de voitures particulières et de véhicules utilitaires légers devront être équipés du système eCall et que l'infrastructure nécessaire pour recevoir et traiter correctement les appels dans des centres d'appels des services d'urgence devra avoir été développée.

La Commission européenne a adopté deux propositions veillant à ce qu'en octobre 2015, les voitures soient équipées d'un système d'appel d'urgence qui appelle automatiquement les services d'urgence en cas d'accident grave, d'une manière qui garantit la compatibilité, l'interopérabilité et la continuité des services eCall dans l'ensemble de l'UE.

Les données reçues grâce au système eCall permettront aux services d'urgence d'intervenir plus rapidement. On estime que le système eCall pourrait réduire les délais d'intervention des secours de 40% dans les zones urbaines et de 50% dans les zones rurales, ce qui permettrait de sauver 2.500 vies chaque année. Outre les bénéfices pour la sécurité routière, le système eCall aura également un impact important sur la réduction des embouteillages générés par les accidents de la circulation.

L'industrie bénéficiera elle aussi de la mise en place d'eCall, car de nombreuses entreprises participeront à la fourniture des technologies, des composants et des services utilisés pour les différents aspects du système, y compris les systèmes embarqués, la transmission de données sans fil et les équipements des centres de réception des appels d'urgence. De plus, le système embarqué nécessaire pour eCall pourrait servir à d'autres services, comme par exemple le pistage des véhicules volés.

La Commission avait déjà demandé la mise en place volontaire du système eCall dans toute l'Europe en 2009, mais l'adoption du système a été trop lente. Dès que ces propositions auront été approuvées par le Conseil et le Parlement, l'objectif de la Commission sera de veiller à ce que le service eCall soit pleinement opérationnel dans l'ensemble de l'UE ainsi qu'en Islande, en Norvège et en Suisse d'ici 2015.

25.04.2017

Protection juridique : l’assuré a le libre choix de l’avocat en toutes circonstances Lire la suite

13.04.2017

Travail maritime : assurance obligatoire pour le rapatriement, l’invalidité ou le décès du marin Lire la suite

06.04.2017

Liste provisoire des actes reconnus comme actes de terrorisme Lire la suite

03.04.2017

Assuralia publie une brochure sur l’assurance décès Lire la suite

NEWSLETTER
site web par Kluwer EasyWeb

Nous utilisons des cookies pour retenir vos préférences de langage et améliorer votre expérience de surf. En savoir plus[OK]