Les assureurs-crédit mettent en place une attestation de sinistralité

Les assureurs-crédit membres d'Assuralia, l'Union professionnelle des entreprises d'assurance, mettent sur pied un système d'attestation de sinistralité. Cette attestation reprend le détail des impayés indemnisés par l'assureur sur les dernières années et permettra à l'assureur d'évaluer objectivement le risque puisqu'elle contient des données que le candidat-assuré doit de toute façon communiquer.

Assurance-crédit

Dans la situation économique actuelle, le nombre de défauts de paiement et de faillites augmente. Pourtant, seulement 15% des entreprises couvrent leur “encours client” via un contrat d'assurance-crédit, alors que ces créances représentent généralement 15 à 40% de l'actif total du bilan. La faillite de clients ayant un crédit en cours peut avoir des conséquences catastrophiques.

Pour réduire le risque de défaut de paiement, les entreprises peuvent certes réduire leurs délais de paiement mais la relation commerciale s'en trouverait fortement affectée. Pouvoir octroyer un crédit fournisseur constitue un atout essentiel dans le développement commercial d'une entreprise. 

En 2012, les assureurs belges ont assuré des transactions commerciales pour un montant total de 59 milliards d'euros (pour compte de preneurs d'assurance établis en Belgique), soit environ 15 % du PIB belge. En 2012, ils ont versé plus de 83 millions d'euros à leurs assurés.

Attestation

L'utilisation d'une attestation de sinistralité permettra à l'assureur d'évaluer correctement le risque de défaut de paiement de la part des partenaires commerciaux. Elle améliorera aussi la transparence du système et sa durabilité. L'attestation sera délivrée à la demande du client (ou du courtier mandaté) ainsi qu'à l'expiration du contrat. 

24.04.2018

Les assureurs paient moins souvent en cas d'accident du travail Lire la suite

13.04.2018

20% de malades de longue durée en plus en 4 ans Lire la suite

05.04.2018

Volet fiscal de la Loi sur la pension complémentaire des indépendants Lire la suite

03.04.2018

Des peines plus sévères pour celui qui entrave méchamment la circulation Lire la suite

NEWSLETTER
site web par Kluwer EasyWeb

Nous utilisons des cookies pour retenir vos préférences de langage et améliorer votre expérience de surf. En savoir plus[OK]