Stagnation du marché belge des assurances transport en 2012

L'Association belge des assureurs maritimes (ABAM) a présenté en juin les résultats des assurances transport en Belgique pour l'année 2012. Bien que l'encaissement ait augmenté par rapport à 2011 et que le ratio de sinistralité se soit amélioré, il n'y a pas de quoi se réjouir.

Selon l'ABAM, l'augmentation de l'encaissement - au total 319 millions d'euros pour toutes les branches d'assurance transport confondues - résulte en grande partie de l'augmentation de la valeur des marchandises transportées, résultant elle-même de l'augmentation des prix des matières premières. Les chiffres de toutes les branches, à l'exception de la responsabilité du transporteur (CMR), sont dans le rouge. Le ratio de sinistralité moyen a atteint les 113,03%. Cela signifie que le total de la charge des sinistres et des frais fixes atteint 113,03% de l'encaissement net.

La branche Cargo, qui représente 80% des assurances transport, a été confrontée à de nombreux sinistres suite aux ouragans. Tout le monde se souvient de l'ouragan Sandy qui a ravagé le nord-est des Etats-Unis. D'importantes concentrations de marchandises transportées sont en effet entreposées dans cette région. La piraterie le long des côtes somaliennes a elle aussi eu un impact majeur, même si son influence a été moins importante qu'en 2011.

“Bien que le marché belge reste attractif également pour les assurés étrangers grâce au savoir-faire et au flair commercial des assureurs et des courtiers ainsi qu'à leur propension à réfléchir en termes de solutions, un revirement s'impose rapidement,” dit l'ABAM.

20.02.2017

L’absentéisme augmente plus rapidement chez les trentenaires et les quarantenaires Lire la suite

14.02.2017

Le ministre veut également équiper les utilitaires légers d’un tachygraphe Lire la suite

10.02.2017

Bruxelles et Flandre assouplissent les délais de contrôle périodique de certains véhicules lourds Lire la suite

06.02.2017

Accident du travail : la Cour constitutionnelle va plus loin dans l’annulation d’un ‘formalisme excessif’ Lire la suite

NEWSLETTER
site web par Kluwer EasyWeb

Nous utilisons des cookies pour retenir vos préférences de langage et améliorer votre expérience de surf. En savoir plus[OK]