Bonnes prestations des assureurs belges en 2012

En 2012, l'encaissement dans le secteur belge des assurances a augmenté de 10% par rapport à 2011 pour atteindre 32,3 milliards d'euros. C'est ce qui ressort des chiffres-clés de l'assurance belge en 2012, publiés par Assuralia. La croissance est surtout due à une hausse de 13,6% en assurances-vie. Pour 2013, Assuralia estime cependant que l'encaissement reculera de près de 14% et sera ainsi ramené à 28 milliards d'euros, une baisse entièrement imputable ici aussi aux assurances-vie.

Compte tenu du bas niveau du taux d'intérêt garanti, les assurances-vie individuelles à taux garanti (branche 21) étaient moins attrayantes en 2012. L'encaissement est passé de 11,6 milliards d'euros en 2011 à 11,2 milliards d'euros. Les assurances-vie individuelles liées à des fonds d'investissement (branche 23) ont par contre enregistré une croissance de 2,6 milliards d'euros, plus du double par rapport à 2011.

Les premières tendances pour 2013 révèlent une diminution de moitié du volume des primes en branche 21 ainsi qu'une légère baisse en branche 23. Pour Assuralia, cela prouve que l'augmentation de la taxe sur les primes a eu un effet contreproductif. “Cela touche tant les épargnants que le secteur, et les autorités n'en retirent pas les revenus qu'elles espéraient”, selon René Dhondt, directeur général d'Assuralia. “Lorsque le chiffre d'affaires diminue, nous pouvons également moins investir dans des obligations d'Etat belges, dans l'économie, dans des crédits hypothécaires et dans des projets de construction propres”. En 2013, les assureurs belges n'ont presque pas acheté de bons du Trésor belges. 

Assurances incendie et assurances auto structurellement en bonne santé

En 2012 et 2013, la Belgique n'a pas connu de grosses tempêtes ni d'importantes inondations. L'année passé, les assurés avaient dû faire face à trois tempêtes. Suite à des adaptations de tarif depuis l'année catastrophique 2010, on peut désormais parler d'une activité saine et rentable.

Le nombre d'immatriculations de voitures neuves a diminué de 15% en 2012, ce qui a un impact sur le nombre de véhicules ayant une couverture omnium complète. L'encaissement dans cette branche est cependant resté relativement stable par rapport à 2011. Dans cette branche aussi, les entreprises sont à nouveau rentables, après des années déficitaires.

La légère reprise économique a un impact sur les assurances liées aux entreprises

L'encaissement en matière d'assurances accidents du travail diminuait depuis 2008, principalement en raison de la crise économique. Cette tendance a toutefois pris fin en 2012, année au cours de laquelle l'encaissement a enregistré une croissance de 6,6% par rapport à 2011. Les assurances de la responsabilité dans le contexte professionnel, comme la “RC exploitation” ou la “RC après livraison” enregistrent elles aussi de meilleurs résultats après quelques années difficiles dues à la crise économique.

Il en va de même pour les avantages extralégaux, comme les assurances collectives hospitalisation et les assurances de groupe. L'encaissement pour les assurances de groupe a augmenté de 8,3 %.

27.12.2016

J’ai causé un accident avec une voiture non assurée et j’aimerais savoir comment la victime sera indemnisée et si je risque des « ennuis » ? Lire la suite

22.12.2016

Téléphoner au volant : les assureurs tirent la sonnette d’alarme Lire la suite

30.11.2016

Le burn-out sera reconnu comme maladie liée au travail Lire la suite

28.11.2016

Accident du travail pendant la pause : est-ce possible ? Lire la suite

NEWSLETTER
site web par Kluwer EasyWeb

Nous utilisons des cookies pour retenir vos préférences de langage et améliorer votre expérience de surf. En savoir plus[OK]