Glissements et trébuchements: campagne d'inspection européenne

A travers l'Europe, les inspections du travail ont entamé une campagne de prévention des accidents professionnels causés par des glissements ou trébuchements sur un même niveau.

Lancée le 29 janvier, la campagne est menée par le Comité (européen) des hauts responsables de l'inspection du travail (CHRIT). Il y aura un volet "surveillance" adressé aux employeurs et aux salariés ainsi qu'un volet "information". Point de vue secteurs, la campagne se focalisera sur la production alimentaire, la métallurgie, les soins de santé, l'horeca, les détaillants et les grossistes (stockage).

Surveillance

D'une check-list préparée pour les inspecteurs, il ressort que les inspections se focaliseront sur:

L'évaluation et la gestion du risque

Les sols

La contamination et les obstacles

L'environnement du travail

Le nettoyage

Les chaussures

Les personnes.

Information

Pour ce qui est de l'information, un logiciel d'apprentissage interactif est en développement. Le CHRIT établit également un calendrier de campagne pour 2015 et crée un poster. Une vidéo européenne (Pas du quoi rire!) sera un autre atout pour l'information.

Des accidents fréquents

Le glissement, le trébuchement et les chutes constituent 24 % de tous les accidents de travail en Europe. Pour les femmes, ce sont même les accidents les plus fréquents au travail, selon une étude de l'Agence européenne. Dans 35 % des cas, l'incapacité de travail résultant d'un glissement ou d'un trébuchement dure au moins un mois.

En 2005, les chutes sur un même niveau ont provoqué 14 % des accidents à la suite desquels les personnes concernées se sont absentées pendant plus de trois jours. Selon les données initiales, en 2010, ce chiffre s'élevait à 15 %. La plupart des chutes a lieu sur un même niveau. Ces accidents arrivent notamment à des personnes plus âgées.

Prévention

Selon le CHRIT, il est important de prêter attention aux aspects suivants:

surface d'une voie de circulation (matériau du sol, marches sur la voie, sols glissants à l'extérieur)

pollution et obstacles (obstacles sur la voie, surface glissant à la suite d'un processus de travail, danger ou risque de glissement ou de trébuchement causé par un autre facteur que le processus de travail, neige, boues ou humidité provenant de l'extérieur)

personnes (déplacement de charges manuellement, respect des exigences)

environnement (éclairage, enseignes de sécurité)

chaussures

nettoyage (ordre)

Ils doivent tous être " englobés par la gestion de la santé et de la sécurité au travail et traités dans l'analyse des risques de l'environnement de travail ".

29.06.2018

Accidents de travail dans le secteur de l’intérim en 2017 Lire la suite

27.06.2018

Nouveaux tarifs pour la taxe de circulation wallonne dès juillet 2018 Lire la suite

25.06.2018

Meilleure protection des voyageurs en cas d’insolvabilité des professionnels du voyage Lire la suite

04.06.2018

En Turquie avec la voiture Lire la suite

NEWSLETTER
site web par Kluwer EasyWeb

Nous utilisons des cookies pour retenir vos préférences de langage et améliorer votre expérience de surf. En savoir plus[OK]