Hausse de la taxe sur les contrats, coup de massue pour l'assurance vie

Le relèvement de la taxe sur les contrats d'assurance vie individuelle mis en oeuvre par le précédent gouvernement fédéral au début de l'année 2013 a provoqué un recul spectaculaire du marché de l'assurance. C'est ce que signale Assuralia, l'union professionnelle des entreprises d'assurances.

L'encaissement cumulé des assurances vie individuelles a régressé de 16,4 à 11,1 milliard d'euros, soit un plongeon de 5,3 milliards d'euros. Les variantes de la branche 21, à taux d'intérêt garanti, ont connu un reflux de 27% à 8,1 milliards d'euros. Mais le coup de massue le plus dur est celui qu'ont reçu les produits de branche 23 liés à des fonds d'investissements. L'encaissement y a reculé de 45% et s'affiche à moins de 2,7 milliards d'euros. Seule la branche 26 a connu la croissance.

Le recul s'explique dans une large mesure par le relèvement de la taxe sur les contrats d'assurance vie individuelle qui est passée de 1,2 à 2%. Les assurances de groupe, qui n'ont pas été touchées par cette hausse, échappent à la tendance négative. On se souviendra bien entendu que l'annonce de la hausse de la taxe avait boosté les ventes à la fin de l'année 2012.

Cette tendance négative ne reste pas sans conséquences sur les parts de marché respectives des assureurs, étant donné que ce sont surtout les bancassureurs qui commercialisent des assurances vie individuelles. AG Insurance reste le numéro un du marché (part de marché générale de 21,4% et de 24,9% en vie), mais KBC recule de deux rangs et finit l'année 2013 en quatrième position. La part de marché totale de KBC passe de 14,8% en 2012 à 8,7% en 2013; en vie, il est question d'un recul de 18,2 à 9%. AXA et Ethias gagnent chacun une place et occupent respectivement les deuxième et troisième places. Belfius reste à la cinquième.

L'encaissement total du secteur belge de l'assurance a cédé l'an passé 14,2% en valeur pour s'établir à 27,79 milliards d'euros, son niveau le plus bas depuis 2003. Un an plus tôt, il était encore de 32,4 milliards d'euros. Les activités non-vie se caractérisent par une hausse de 2,8% de l'encaissement à 11,2 milliards d'euros.

20.02.2017

L’absentéisme augmente plus rapidement chez les trentenaires et les quarantenaires Lire la suite

14.02.2017

Le ministre veut également équiper les utilitaires légers d’un tachygraphe Lire la suite

10.02.2017

Bruxelles et Flandre assouplissent les délais de contrôle périodique de certains véhicules lourds Lire la suite

06.02.2017

Accident du travail : la Cour constitutionnelle va plus loin dans l’annulation d’un ‘formalisme excessif’ Lire la suite

NEWSLETTER
site web par Kluwer EasyWeb

Nous utilisons des cookies pour retenir vos préférences de langage et améliorer votre expérience de surf. En savoir plus[OK]