Les habitations qui abritent un mobilier d'exception méritent une attention particulière

Si vous possédez des oeuvres d'art et des collections de valeur, vous pouvez contracter une assurance supplémentaire contre l'incendie, le vol et les dommages. Mais pour savoir si vous êtes sur-assuré ou sous-assuré, vous devez connaître la valeur de vos oeuvres d'art.

Tout commence donc par la valeur de l'oeuvre. L'assurance vol ordinaire prend en compte la valeur globale de votre mobilier, mais peut prévoir un certain nombre de restrictions. Elle contient parfois des limites d'indemnisation et se base souvent sur la valeur vénale pour calculer l'indemnité. Il s'agit du prix que rapporterait la vente de votre oeuvre d'art ou collection assurée. En cas de vente publique, par exemple. Pour les objets précieux, la valeur admise est toujours une meilleure base. Vous pouvez préalablement fixer cette valeur de commun accord avec un assureur. Pour déterminer la valeur admise, il est fait appel à des experts.

Faire évaluer la collection

Pour les peintures, antiquités ou collections extraordinaires, un certificat d'expertise est requis. Vous avez alors besoin d'un expert pour faire évaluer votre collection. Vous pouvez trouver un expert agréé indépendant via l'Association belge des Experts (www.abex.be) ou via la Chambre belge des Experts en Œuvres d'Art (www.artexperts.be). Les honoraires de l'expert dépendent souvent de la valeur des biens estimés et peuvent donc être élevés. Mais vous pouvez aussi convenir une rémunération horaire. Sans expertise, il sera plus difficile de parvenir à un accord avec un assureur quant au montant  qui exprime la valeur - souvent élevée et subjective - de vos avoirs.

Si vous ne possédez que quelques oeuvres d'art ou des bijoux un peu plus nombreux que la normale, vous pouvez demander à votre assureur une extension de l'assurance vol que vous contractez avec l'assurance incendie. Les biens concernés sont mentionnés dans l'annexe, ainsi que les éventuelles mesures de prévention à prendre (coffre, alarme, ...). Cette extension peut donner lieu à un supplément de prime.

Tous les risques

La meilleure protection consiste en une assurance qui couvre tous les risques, à l'exception de ce qui est spécifiquement exclu dans le contrat. Une telle police couvre non seulement le risque de vol, mais aussi de perte et de sinistre (partiel ou total). Les dommages causés par l'usure normale ou par l'humidité et les dommages causés lors d'un prêt à une exposition ou pendant l'entretien ou la restauration peuvent être exclus.

Au moment de contracter une assurance distincte pour objets de valeur, l'assureur vérifiera que vous avez veillé à une bonne sécurisation. Certaines mesures de prévention sont même définies contractuellement: le fait, par exemple, de disposer d'un système d'alarme agréé ou d'utiliser un coffre.

Si la protection n'est pas encore optimale au moment où vous sollicitez l'assurance, vous pouvez demander des recommandations. Et si vous suivez ces recommandations, vous pourrez généralement bénéficier d'une réduction de prime. Dans le cas d'assureurs spécialisés, les demandes sont analysées individuellement et un tarif individuel est calculé en fonction de chaque risque. Il n'est pas rare qu'une couverture provisoire soit d'abord accordée. L'assureur effectue ensuite une visite du risque pour contrôler si toutes les mesures de précaution ont été prises. Pour limiter la prime, il est possible de prévoir des franchises plus élevées. Car il est parfois intéressant de régler soi-même des sinistres de moindre importance.

Exemples

Si vous demandez au souscripteur d'assurances pour oeuvres d'art de vous parler de l'oeuvre la plus coûteuse qu'il ait jamais assurée, vous trouverez toujours porte close, la réponse étant: “c'est strictement confidentiel”. Mais nous pouvons tout de même citer quelques exemples.

Comme l'exemple d'un immeuble historique orné de motifs en lapis-lazuli. Ces motifs faisaient partie de la façade. Dans ce cas - me direz-vous - impossible de les emporter. Et pourtant, malgré toutes les précautions, un motif a été découpé et volé. Avec une bonne police d'assurance, ce vol est non seulement indemnisé, mais le dommage est également réparé. A condition que vous vous adressiez à un assureur qui travaille avec des experts spécialisés en oeuvres d'art.

Une assurance supplémentaire n'est pas recommandée que pour les bâtiments historiques et les oeuvres d'art coûteuses, elle l'est également pour les caves à vin d'exception. De telles caves doivent alors remplir un certain nombre de conditions particulières. Une bonne protection contre le vol est une absolue nécessité, mais n'est pas suffisante en soi. Pour éviter des accidents, vous devez fixer de solides étagères à vin au mur, par exemple. La ventilation doit être opérationnelle et le taux d'humidité doit être constamment surveillé.

Une assurance mobilier ordinaire est de toute façon limitée dans le cas d'une habitation de classe supérieure. Une police standard exclut généralement tout dommage lié à une chute. Mais imaginons qu'un lustre en cristal tombe et casse un service unique en porcelaine, ce type de dommage pourra également être couvert. Même un dommage causé par des animaux (domestiques). Toute protection commence toutefois par une sécurisation de qualité et une bonne administration et le propriétaire doit également disposer des moyens financiers nécessaires pour bien entretenir le bien.

Pour les collectionneurs privés, la discrétion est l'élément le plus important. Pour des raisons de sécurité, mais aussi pour des raisons fiscales. La législation belge oblige les assureurs à signaler l'existence de la police au fisc lors du décès du preneur d'assurance. Mais des solutions existent pour régler les droits de succession de manière fiscalement avantageuse.

Pour conclure

Pour quelqu'un qui possède quantité d'oeuvres d'art ou d'objets précieux, il est recommandé de contracter une assurance distincte. Une simple assurance vol ne suffit pas. Pour une police de ce type, vous pouvez vous adresser à des assureurs et courtiers spécialisés. Mais même si vous n'avez pas de Picasso ni de bijoux hors de prix à la maison, il est préférable de dresser l'inventaire de vos objets de valeur. La liste et les photos détaillées des oeuvres et bijoux facilitent et accélèrent le traitement administratif d'un sinistre. En cas de vol, la police mènera plus facilement les recherches et l'assureur indemnisera plus rapidement.

30.01.2017

L’indemnité de procédure revient à l’assureur « Protection Juridique » Lire la suite

23.01.2017

Assuralia lance le formulaire de constat d’accident électronique Crashform® Lire la suite

06.01.2017

À quoi sert une carte verte ? Lire la suite

27.12.2016

J’ai causé un accident avec une voiture non assurée et j’aimerais savoir comment la victime sera indemnisée et si je risque des « ennuis » ? Lire la suite

NEWSLETTER
site web par Kluwer EasyWeb

Nous utilisons des cookies pour retenir vos préférences de langage et améliorer votre expérience de surf. En savoir plus[OK]