Un revenu désormais garanti par une assurance en cas de burn-out

L'assureur Baloise propose via sa nouvelle police "revenu garanti" une compensation financière d'un an en cas de burn-out. C'est ce qu'a écrit Het Laatste Nieuws sur son site web et a été confirmé par l'entreprise. Selon le journal, il s'agit d'une première dans notre pays.

" Certains assureurs offrent également un revenu garanti mais une période d'attente d'un an est d'application. Notre police est unique car elle entre en vigueur déjà après trente jours ", explique le porte-parole de Baloise, Bart Walraet, dans De Standaard. Trente jours c'est la période durant laquelle les employés ont encore droit à leur salaire. Après cette période, les gens ont droit à des indemnités de maladie, mais qui sont habituellement beaucoup moins élevées.  Selon Het Laatste Nieuws les personnes victimes d'un burn-out sont en moyenne absentes durant 189 jours. Beaucoup font face à des problèmes financiers.

Selon le porte-parole de Baloise, l'assurance s'inscrit dans un ensemble plus important de pathologies qui entraîne une perte d'énergie, comme le syndrome de fatigue chronique (SFC): " Notre police doit actuellement être renouvelée. Nous avons examiné les tendances et constatons une nette augmentation de ce type de maladies ". Selon lui, environ un tiers des absences de longues durée au travail sont dues au burn-out.

Depuis le 1er septembre le burn-out est reconnu légalement.  Les employeurs ont l'obligation de prendre des mesures pour protéger les travailleurs. L'assureur s'adapte à ce changement de contexte social et souhaite protéger ses clients contre les éventuelles conséquences financières qui peuvent survenir lors d'un burn-out. Baloise Assurance assure donc à partir de maintenant un revenu garanti dans sa nouvelle police.

Le groupe-cible de cette police sont les particuliers: les travailleurs ou les indépendants. L'assureur travaille toujours sur une police semblable pour les employeurs, qui ferait partie de l'assurance-groupe.

Source : Sentral

30.01.2017

L’indemnité de procédure revient à l’assureur « Protection Juridique » Lire la suite

23.01.2017

Assuralia lance le formulaire de constat d’accident électronique Crashform® Lire la suite

06.01.2017

À quoi sert une carte verte ? Lire la suite

27.12.2016

J’ai causé un accident avec une voiture non assurée et j’aimerais savoir comment la victime sera indemnisée et si je risque des « ennuis » ? Lire la suite

NEWSLETTER
site web par Kluwer EasyWeb

Nous utilisons des cookies pour retenir vos préférences de langage et améliorer votre expérience de surf. En savoir plus[OK]