Année sûre pour le secteur maritime mais nouvelles menaces à l'horizon

Pour le secteur de la navigation maritime, 2014 a été l'année la plus sûre depuis 10 ans : 75 pertes de navires ont été signalées dans le monde. Tel est le constat que fait Allianz Global Corporate & Speciality (AGCS) dans sa publication Safety and Shipping Review, qui analyse les sinistres de navires  dont le tonnage brut est supérieur à 100 tonneaux. Dans ce rapport, l'assureur épingle toutefois aussi de nouvelles menaces telles que les cyber-attaques ou les risques inhérents aux navires de grande taille.

Le nombre de pertes de navires a diminué de 32 % par rapport à l'année précédente et est de loin inférieur à la moyenne de 127 enregistrée pour les 10 dernières années. Un tiers des pertes sont survenues en Asie du Sud-Est et dans les régions maritimes de la Chine méridionale, l'Indochine, l'Indonésie et les Philippines (17 navires) et du Japon, de la Corée et de la Chine du Nord (12 navires). La moitié des pertes concernent des cargos et des navires de pêche. Les navires de passagers sinistrés représentent 10 % des pertes.

La plupart des pertes résultent de navires ayant sombré. Ceux-ci représentent 65 % du total des sinistres (49). Les navires échoués arrivent en deuxième position avec 13 incidents signalés et 4 cas d'incendie ou explosion ont été signalés.

AGCS évoque une tendance positive mais voit surgir quelques nouvelles menaces, dont le développement des navires dits de grande taille. Le plus grand porte-conteneurs, le MSC Oscar, a une capacité de 19.224 EVP, mais on s'attend à la mise en service de navires de 22.000 EVP. Les pertes potentielles pour le secteur sont dès lors beaucoup plus importantes. Il n'existe en outre qu'un nombre limité de ports en eau suffisamment profonde pour pouvoir accueillir ce type de navires. Or, pareille situation implique une concentration des risques.

Les cyber-risques constituent un autre nouveau défi. Le secteur maritime se caractérise par un haut niveau de connexion et le recours à l'automatisation. Pour l'heure, les risques sont encore limités mais, dans quelques années, les navires et les ports pourraient devenir des cibles attrayantes pour les pirates informatiques.

L'intégralité du rapport peut être consulté ici.

25.04.2017

Protection juridique : l’assuré a le libre choix de l’avocat en toutes circonstances Lire la suite

13.04.2017

Travail maritime : assurance obligatoire pour le rapatriement, l’invalidité ou le décès du marin Lire la suite

06.04.2017

Liste provisoire des actes reconnus comme actes de terrorisme Lire la suite

03.04.2017

Assuralia publie une brochure sur l’assurance décès Lire la suite

NEWSLETTER
site web par Kluwer EasyWeb

Nous utilisons des cookies pour retenir vos préférences de langage et améliorer votre expérience de surf. En savoir plus[OK]