Nombre record de catastrophes naturelles en 2014 mais relativement peu de dégâts

En 2014, on a recensé 189 catastrophes naturelles. D'après le réassureur Swiss Re, ce nombre est le plus élevé jamais enregistré depuis qu'il a commencé à tenir des statistiques. L'ampleur des dommages est toutefois limitée par rapport aux années antérieures. Une tendance évidente est épinglée : les dégâts occasionnés par des tempêtes sévères, comme celles qui ont frappé notre pays en juin 2014, sont de plus en plus nombreux.

Au total, les pertes économiques sont estimées à 110 milliards de dollars (environ 102 milliards d'euros), soit 28 milliards de dollars de moins qu'en 2013 et 87 milliards de dollars de moins que la moyenne enregistrée pour les dix années précédentes.  Sur ces 110 milliards de dollars, 35 milliards étaient assurés. Lors de ces catastrophes, 7000 personnes ont perdu la vie.

Dans le top 3 des dommages assurés les plus lourds figure la tempête de grêle qui s'est abattue sur notre pays en juin dernier. Les dégâts assurés occasionnés par le vent et la grêle en Belgique, en France et en Allemagne se chiffrent à 2,2 milliards de dollars. Les dommages assurés les plus coûteux ont été causés par une série de tempêtes de grêle qui ont frappé les Etats-Unis en mai 2014. Une grave tempête de neige survenue au Japon en février 2014 a coûté 2,5 milliards de dollars aux compagnies d'assurance.

Les dommages occasionnés par ce type d'intempéries augmentent d'année en année. D'après Swiss Re, ils se sont accrus de 9 % en moyenne entre 1999 et 2014. L'année dernière, ces phénomènes climatiques survenus dans le monde ont coûté 13 milliards de dollars en dommages assurés.

30.01.2017

L’indemnité de procédure revient à l’assureur « Protection Juridique » Lire la suite

23.01.2017

Assuralia lance le formulaire de constat d’accident électronique Crashform® Lire la suite

06.01.2017

À quoi sert une carte verte ? Lire la suite

27.12.2016

J’ai causé un accident avec une voiture non assurée et j’aimerais savoir comment la victime sera indemnisée et si je risque des « ennuis » ? Lire la suite

NEWSLETTER
site web par Kluwer EasyWeb

Nous utilisons des cookies pour retenir vos préférences de langage et améliorer votre expérience de surf. En savoir plus[OK]