Swiss Re identifie des risques nouveaux et  émergents

Dans un récent rapport SONAR, le réassureur suisse a examiné 21 " risques émergents ". On entend par risques émergents les nouveaux risques ou les risques qui font l'objet d'une transformation. Il n'est donc pas aisé de les quantifier et leur impact potentiel n'est pas très clair.

Dans ce rapport, les 21 risques ont été répertoriés en 3 catégories selon leur impact potentiel (risques à impact élevé, risques à impact modéré et risques à faible impact) et le laps de temps au cours duquel ils sont susceptibles de  se réaliser (dans les trois ans ou plus tard).

Parmi les risques à l'impact potentiel le plus élevé on trouve:

la démondialisation (0-3 ans): les tensions politiques en Europe de l'Est, au Moyen-Orient et en Asie de l'Est ont généré toute une série de sanctions et d'embargos. Par ailleurs, la crise économique a profité aux partis nationalistes et populistes, ce qui risque de miner les projets d'intégration au sein de l'Europe;

les catastrophes naturelles de grande ampleur (0-3 ans): les inondations résultant de " rivières atmosphériques " sont susceptibles de générer des dommages énormes, mais ce phénomène n'est pas suffisamment pris en considération dans la détermination du risque. Il en va de même pour les éruptions volcaniques puisque la dernière éruption grave date de 1815 (Indonésie) ;

la " grande expérience monétaire " (0-3 ans) : croissance économique très faible en Europe et au Japon et décélération de la Chine. Les mesures économiques traditionnelles ont atteint leurs limites ou il n'y a plus de budget pour les mettre en oeuvre. Les pouvoirs publics envisagent des mesures plus radicales avec des conséquences incertaines en matière d'inflation, d'intérêts, d'inégalités et de bulles économiques ;

" l'internet des objets " (>3 ans) : l'interconnexion accrue des appareils suscite des questions concernant la sécurité des réseaux et des données. Les erreurs au niveau du système, mais aussi les attaques malveillantes des hackers et des criminels peuvent entraîner de sérieux dégâts. Restent par ailleurs les problèmes légaux et de régulation en ce qui concerne l'utilisation de données et le respect de la vie privée.

Swiss Re identifie onze risques à impact potentiel modéré :

la sécheresse au Brésil (0-3 ans);

les médicaments liés au mode de vie (0-3 ans);

l'entretien des machines à distance (0-3 ans);

l'augmentation des risques de pandémie (0-3 ans);

les incendies de forêts (0-3 ans);

les villes qui s'enfoncent (0-3 ans);

les manipulations génétiques (>3 ans);

les défis en matière d'énergie renouvelable (>3 ans);

la résistance aux antibiotiques (>3 ans);

les infrastructures vieillissantes (>3 ans);

les déchets de fracking (>3 ans).

Parmi les faibles risques décelés par le rapport on trouve :

la mauvaise gestion des énergies fossiles (0-3 ans);

les dangers des éclairages LED (0-3 ans);

le bureau du futur (>3 ans);

l'importance du trafic aérien (>3 ans);

l'impact des produits chimiques sur l'environnement (>3 ans);

la pénurie des matières premières (inattendues) (>3 ans).

“Compte tenu d'un avenir où le changement sera la seule constante, il est crucial de prévoir les défis de demain " affirme Patrick Raaflaub, Chief Risk Officer du Swiss Re Group. “Ce rapport tente de donner une indication précoce des problèmes auxquels nous serons confrontés dans un avenir proche ou lointain. Si certaines problématiques examinées dans ce rapport ne deviendront peut-être jamais des risques significatifs, pour d'autres, ce sera le cas. Plus tôt nous nous adaptons à cette évolution, mieux nous serons préparés.”

Le rapport intégral peut être consulté ici.

27.12.2016

J’ai causé un accident avec une voiture non assurée et j’aimerais savoir comment la victime sera indemnisée et si je risque des « ennuis » ? Lire la suite

22.12.2016

Téléphoner au volant : les assureurs tirent la sonnette d’alarme Lire la suite

30.11.2016

Le burn-out sera reconnu comme maladie liée au travail Lire la suite

28.11.2016

Accident du travail pendant la pause : est-ce possible ? Lire la suite

NEWSLETTER
site web par Kluwer EasyWeb

Nous utilisons des cookies pour retenir vos préférences de langage et améliorer votre expérience de surf. En savoir plus[OK]