L'ISA: un système pour éviter les excès de vitesse

Une vitesse excessive ou inadaptée est à la base d'environ 10 à 15% des accidents et de 30% des accidents mortels. Grâce à l'assistance intelligente de vitesse (ISA) les conducteurs ne pourront plus rouler plus vite que la vitesse maximale indiquée sur les panneaux routiers.

Chaque année plus de 200 personnes perdent la vie lors d'un accident dû à une vitesse excessive ou inadaptée. Les systèmes comme l'ISA doivent y mettre un terme et sont actuellement en plein développement. La technologie semble déjà prometteuse; un système de détection dans les voitures doit veiller à ce que la vitesse maximale, indiquée sur les panneaux de signalisation, ne soit pas dépassée.

Premier test indépendant sur les routes belges

En collaboration avec l'Institut belge pour la sécurité routière (IBSR), la ministre de la mobilité Jacqueline Galant a testé fin juin pour la première fois un véhicule équipé de cette ISA dans la circulation. La ministre a parcouru un itinéraire avec différentes vitesses autorisées: 30, 50, 70 et 90km/h. Il y'a quelques mois encore la ministre avait plaidé devant le parlement fédéral pour l'introduction progressive de l'ISA.

La carte numérique des limites de vitesse pose problème

Actuellement l'introduction rapide de l'ISA en Belgique est surtout rendue difficile de par l'absence d'une carte numérique contenant les limites de vitesses. L'industrie automobile semble avoir désormais trouvé une solution: une caméra qui détecte les panneaux de signalisation.

Le test montre que les systèmes technologiques d'aide à la conduite peuvent améliorer la sécurité routière, mais les infrastructures routières constituent un important défi et relèvent de la responsabilité des autorités. Ainsi les gestionnaires de la voirie doivent assurer une propreté et un placement adéquat des panneaux routiers afin qu'ils puissent être détectés en toutes circonstances par la caméra. Le test montre également la nécessité d'une carte numérique complètement à jour avec une détermination correcte des centres urbains et des régimes de vitesse.

Une variante de l'ISA sur base volontaire

Fin mars on a appris que Ford a lancé une variante de l'ISA sur base volontaire sur l'un de ses modèles: l' Intelligent Speed Limiter. Le constructeur automobile combine ici deux systèmes existants: un limiteur de vitesse flexible en un système de reconnaissance des panneaux routiers contenant des limites de vitesse. En appuyant sur un bouton le conducteur allume le système et établit une vitesse maximale. Une caméra détecte si des panneaux indiquant une vitesse maximale se situent le long de la route. La vitesse du véhicule est alors automatiquement adaptée. Lorsque la distance entre les panneaux est trop grande, le système de navigation va maintenir une vitesse correcte. Le conducteur peut également couper le système en appuyant sur la pédale d'accélération.

A côté de cette variante de l'ISA d'autres systèmes existent également, allant d'un signal ouvert qui indique de façon informative un signal d'avertissement au système fermé qui diminue automatiquement la vitesse.

Pour le moment les différentes marques automobiles offrent déjà des systèmes optionnels qui reconnaissent les panneaux de signalisation et qui sont liés à un système qui avertit lorsque la vitesse maximale est dépassée. Quoiqu'il en soit l'ISA est également un élément essentiel dans le développement des véhicules autonomes.

Source : Sentral

27.12.2016

J’ai causé un accident avec une voiture non assurée et j’aimerais savoir comment la victime sera indemnisée et si je risque des « ennuis » ? Lire la suite

22.12.2016

Téléphoner au volant : les assureurs tirent la sonnette d’alarme Lire la suite

30.11.2016

Le burn-out sera reconnu comme maladie liée au travail Lire la suite

28.11.2016

Accident du travail pendant la pause : est-ce possible ? Lire la suite

NEWSLETTER
site web par Kluwer EasyWeb

Nous utilisons des cookies pour retenir vos préférences de langage et améliorer votre expérience de surf. En savoir plus[OK]