Le Belge, même hautement qualifié, veut toujours prendre sa pension à 60 ans

Cette année, le gouvernement Michel a augmenté l'âge légal de la pension. Il en résulte qu'à partir de 2025, les travailleurs ne pourront prendre leur pension qu'à l'âge de 66 ans et à partir de 2030 à l'âge de 67 ans. Et pourtant, le Belge moyen ne semble pas disposé à respecter réellement ces nouvelles dispositions. Au cours des 2 dernières années, l'écart entre l'âge légal de la pension et l'âge jusque auquel le Belge peut et veut travailler n'a fait qu'augmenter. C'est ce qui ressort d'une enquête menée par Securex. Securex plaide plutôt pour le travail sur mesure.

Le travail sur mesure est plus que jamais une nécessité

Tous les 2 ans, le prestataire de services RH Securex mène une enquête concernant l'employabilité. Cette année, l'échantillon comptait 1754 travailleurs. Les répondants pensent pouvoir travailler jusqu'à l'âge de 62 ans, mais ne souhaitent travailler que jusqu'à leur 60e anniversaire. Au cours des 2 dernières années, l'écart entre l'âge légal de la pension et l'âge jusque auquel le Belge peut et veut travailler n'a fait que se creuser. Ce sont principalement les personnes hautement qualifiées qui sont conscientes de devoir travailler plus longtemps (jusqu'à 66 ans). Mais cela ne signifie pas pour autant qu'elles soient prêtes à le faire. Les personnes moins qualifiées ont de moins en moins confiance en leur capacité à travailler plus longtemps.

Le Belge pense devoir travailler jusqu'à son 65e anniversaire

Le travailleur belge pense qu'il devra travailler jusqu'à 65 ans (64,9 ans). Cela représente une augmentation de plus d'un an par rapport à 2013. Mais malgré une meilleure prise de conscience, l'écart entre l'âge légal de la pension (qui a entre-temps été porté à 67 ans en 2 étapes) et l'âge souhaité de départ à la retraite reste important.

83 % des travailleurs interrogés affirment pouvoir travailler jusqu'à leur 62e anniversaire

39 % disent pouvoir travailler jusqu'à 65ans

15% estiment pouvoir travailler jusqu'à 67 ans (bientôt l'âge légal de la pension)

Conclusion : le Belge moyen ne se sent pas capable de travailler jusqu'à l'âge légal de la pension. Cette tendance n'est pas neuve. En 2013 déjà, le Belge actif pensait ne pouvoir travailler que jusqu'à 62 ans. Cela signifie toutefois que l'écart avec l'âge légal de la pension s'est creusé.

Hermina Van Coillie, experte en HR research, commente les résultats : " Les travailleurs belges savent qu'ils vont devoir travailler plus longtemps, mais aujourd'hui, ils ne s'en sentent pas encore capables. La santé physique et surtout la santé mentale des travailleurs joue un rôle crucial à ce niveau. Cela s'explique par une conjonction de facteurs tels que l'insécurité d'emploi, la problématique de la mobilité, l'intensité du travail, le technostress, etc. Le tout combiné avec une vie privée bien remplie. Par ailleurs, il ressort de l'étude que ce sont surtout les personnes moins qualifiées qui souffrent de l'augmentation de la charge mentale et qu'elles se sentent physiquement moins capables de continuer à travailler jusqu'à l'âge de la pension. "

Le Belge souhaiterait toujours prendre sa pension à 60 ans

Hermina Van Coillie: " L'augmentation de l'âge de la pension est indéniablement nécessaire, mais ce seul changement ne permet pas de garantir que les travailleurs resteront actifs plus longtemps. Pour que les Belges travaillent " en plus grand nombre " et " plus longtemps " ils doivent le vouloir et en être capables. Pour ce faire, ils ont besoin du soutien de leur management et des pouvoirs publics. La " volonté " de travailler plus longtemps constitue le principal défi. Les pouvoirs publics souhaitent qu'un nombre maximum de travailleurs continuent à travailler jusqu'à l'âge de 67 ans, mais le Belge n'est disposé à le faire que jusqu'à 60 ans. "

En 2013, le Belge terminait sa carrière à 59 ans en moyenne.

Travailleurs qualifiés et non qualifiés

L'insécurité d'emploi, les problèmes de mobilité, la problématique de la mobilité, la pression du travail, le stress lié aux nouvelles technologies et une vie privée bien remplie sont autant de facteurs qui expliquent que les travailleurs se sentent moins capables de travailler jusqu'à l'âge de la pension. " Ce sont surtout les personnes moins qualifiées qui souffrent de l'augmentation de la charge mentale et qui se sentent physiquement moins capables de continuer à travailler jusqu'à l'âge de la pension. "

Pour les travailleurs qualifiés, l'inverse est vrai. " Les travailleurs qualifiés pensent devoir travailler plus longtemps que les travailleurs non qualifiés. Ils pensent en outre pouvoir travailler plus longtemps que les personnes moins qualifiées. Et pourtant, ils ne souhaitent pas davantage le faire ", souligne H. Van Coillie.

L'idée largement répandue selon laquelle ce seraient surtout les travailleurs peu qualifiés qui souhaiteraient prendre leur pension avant l'âge légal de la retraite est donc fausse.

" Stimuler la motivation des travailleurs "

Selon H. Van Coillie, pour que les travailleurs continuent effectivement à travailler plus longtemps, les employeurs et les pouvoirs publics doivent également fournir des efforts : " En ce qui concerne les travailleurs qualifiés, le défi consiste à maintenir leur envie de travailler et leur engagement. Mais ce n'est pas suffisant, car tous les employeurs ne se montrent pas nécessairement positifs à l'égard des travailleurs âgés. "

" Pour les entreprises, il s'agit de veiller à ce que les collaborateurs restent en forme physiquement et mentalement et de stimuler leur motivation ", confirme Jan Devolder, HR Business & Development Manager chez Securex.

" Nous avons besoin d'organisations et de cadres qui misent sur le talent des travailleurs, stimulent les contacts entre travailleurs et poussent les travailleurs à se surpasser en matière d'apprentissage et de flexibilité. Sans cela, ils seront confrontés à l'apathie, à une augmentation de l'absentéisme de longue durée et donc à une perte de productivité. "

Vous trouverez plus d'info concernant l'enquête sur le site web de Securex.

09.06.2017

Une obligation d’assurance pour l’architecte et l’entrepreneur, le couvreur, le placeur de châssis, … Lire la suite

02.06.2017

Les indépendants peuvent prolonger leur assurance revenu garanti jusqu'à 65 ans Lire la suite

29.05.2017

La liste noire des assureurs Lire la suite

02.05.2017

L’assurance incendie peut exclure la couverture ‘débordement des égouts’ dans les zones à risque Lire la suite

NEWSLETTER
site web par Kluwer EasyWeb

Nous utilisons des cookies pour retenir vos préférences de langage et améliorer votre expérience de surf. En savoir plus[OK]