Maggie De Block entend mettre au point le trajet de réinsertion des travailleurs en incapacité de travail  

La ministre des Affaires sociales, Maggie De Block, a déclaré dans sa note de politique générale qu'elle entend poursuivre la réforme de la prévention et de  la réinsertion dans le régime de l'incapacité de travail et dans le régime des risques professionnels.

La note révèle qu'en 2014, 58.000 nouvelles personnes se sont retrouvées en situation d'invalidité. Le nouvel afflux n'y avait encore jamais été aussi élevé. Les maladies mentales et les maladies musculosquelettiques représentent 2/3 du nouvel afflux.

Il s'agit pourtant de maladies qui, dans de nombreux cas, ne doivent pas entraîner l'arrêt de l'activité professionnelle. C'est la raison pour laquelle le cabinet de la ministre s'est attelé en 2015 à la mise en place d'un trajet de réinsertion pour les travailleurs en incapacité de travail qui reçoivent une indemnité de la mutualité. Un concept et des projets de textes y relatifs ont déjà été élaborés.

2016 devrait être la première année où le secteur privé recourra pleinement à ces plans de réinsertion. Des trajets de réinsertion devront également être instaurés pour les indépendants en incapacité de travail. Et en 2016, le Collège national de médecine d'assurance sociale en matière d'incapacité de travail sera installé.

Ce collège tentera de dégager un consensus concernant un certain nombre de tests et d'évaluations, comparera des échelles pour que les critères d'évaluation puissent correspondre dans les différents secteurs et mènera une réflexion sur un input multidisciplinaire.

En 2015, le Fonds des accidents du travail a modifié les dispositions réglementaires qui sont nécessaires pour pourvoir réaliser un meilleur sondage dans les entreprises qui présentent un risque aggravé.

Selon la note,  la ministre estime qu'en 2016 le burn-out et les troubles psychosociaux seront considérés comme maladies liées au travail. Cela permettra au Fonds des maladies professionnelles (FMP) de prendre des mesures préventives. Le SPF Emploi, l'INAMI et le FMP ont rédigé un cahier de charges dans ce sens.

Dans le secteur des accidents du travail, les discussions se poursuivent au sein d'un groupe de travail technique qui doit encore examiner plusieurs aspects avant que l'arrêté royal relatif à la réinsertion professionnelle de victimes d'accidents du travail puisse être adopté. Le but est de clôturer en 2016 tous les travaux concernant cet arrêté royal.

L'harmonisation entre le secteur public et le secteur privé lors du traitement des demandes en matière de maladies professionnelles et d'accidents du travail reste une priorité.

27.12.2016

J’ai causé un accident avec une voiture non assurée et j’aimerais savoir comment la victime sera indemnisée et si je risque des « ennuis » ? Lire la suite

22.12.2016

Téléphoner au volant : les assureurs tirent la sonnette d’alarme Lire la suite

30.11.2016

Le burn-out sera reconnu comme maladie liée au travail Lire la suite

28.11.2016

Accident du travail pendant la pause : est-ce possible ? Lire la suite

NEWSLETTER
site web par Kluwer EasyWeb

Nous utilisons des cookies pour retenir vos préférences de langage et améliorer votre expérience de surf. En savoir plus[OK]