Voitures de société (avantages de toute nature) : émission de référence CO2 pour 2016

L'AR du 9 décembre 2015 comporte les chiffres de l'émission de référence de CO2 pour l'année calendrier 2016. Pour les véhicules à moteur alimenté à l'essence, au LPG ou au gaz naturel, celle-ci tombe à 107 g/km. Pour les véhicules diesel, elle descend à 89 g/km.

L'émission de référence CO2 est utilisée pour le calcul de l'avantage de toute nature résultant de l'utilisation à des fins personnelles d'un véhicule de société mis gratuitement à disposition.

Formule

Depuis le 1er janvier 2012, l'avantage de toute nature résultant de l'utilisation à des fins personnelles d'un véhicule de société mis gratuitement à disposition est calculé comme suit :
valeur catalogue du véhicule x 6/7 x pourcentage CO2.

Valeur catalogue

Par 'valeur catalogue', on entend le prix catalogue du véhicule à l'état neuf lors d'une vente à un particulier, options et taxe sur la valeur ajoutée réellement payée comprises, sans tenir compte des réductions, diminutions, rabais ou ristournes.

La valeur catalogue du véhicule diminue de 6% tous les douze mois à partir de la date de première immatriculation du véhicule. Un mois commencé compte pour un mois entier. La réduction peut atteindre 30% au maximum. Donc, lorsque la voiture est âgée de plus de soixante mois (c'est-à-dire de plus de cinq ans), sa valeur catalogue ne diminue plus.

Cette 'adaptation en fonction de l'âge' est donc applicable tant aux voitures neuves qu'aux véhicules de seconde main.

Pourcentage CO2

Le pourcentage CO2 dépend des émissions de CO2 du véhicule considéré.

Le pourcentage de base CO2 atteint 5,5% pour une émission de référence CO2 de 115 g/km pour les véhicules à moteur alimenté à l'essence, au LPG ou au gaz naturel, et pour une émission de référence CO2  de 95 g/km pour les véhicules à moteur alimenté au diesel.

Pour les véhicules dépassant les émissions de référence, le pourcentage de base est augmenté de 0,1% par gramme de CO2  supplémentaire, avec un maximum de 18%.

Pour les véhicules dont les émissions sont inférieures aux émissions de référence, ce pourcentage est réduit de 0,1% par gramme de CO2  , avec un minimum de 4%.

Si la Direction pour l'immatriculation des véhicules (DIV) ne dispose pas des données relatives aux émissions de CO2  d'un véhicule en particulier, le législateur présume que les émissions atteignent 205 g/km pour les voitures roulant à l'essence, au LPG ou au gaz naturel, ou 195 g/km pour les moteurs diesel.

Emission de référence CO2  pour 2016

L'émission de référence CO2  est fixée annuellement comme indiqué dans la liste ci-dessous.

Véhicules à moteur alimenté à l'essence, au LPG ou au gaz naturel: 

2016: 107 g/km 

2015: 110 g/km

2014: 112 g/km 

2013: 116 g/km 

2012: 115 g/km 

Véhicules à moteur alimenté au diesel

2016: 89 g/km 

2015: 91 g/km 

2014: 93 g/km 

2013: 95 g/km 

2012: 95 g/km 

Plus besoin de recalculer

Depuis le 1er janvier 2014, le Roi détermine chaque année l'émission de référence CO2  en fonction de l'émission CO2  moyenne sur une période de douze mois consécutifs se terminant le 30 septembre de l'année qui précède la période imposable, par rapport à l'émission CO2  moyenne de l'année de référence 2011.

Pour 2016, il s'agit de la période du 1er octobre 2014 au 30 septembre 2015.

Ainsi, la nouvelle émission de référence CO2  est déjà connue dès le début de l'année et il n'est plus nécessaire d'effectuer un recalcul pour les premiers mois de celle-ci.

L'émission CO2  moyenne reste, comme par le passé, calculée sur la base de l'émission CO2  de tous les véhicules qui ont été nouvellement immatriculés l'année précédente.

Minimum 1.250 euros

L'avantage de toute nature résultant de l'utilisation à des fins personnelles d'un véhicule de société mis gratuitement à disposition atteint toujours pour 2015 au minimum 1.250 euros (montant indexé pour l'exercice d'imposition 2016).

Le fisc n'a pas encore publié au Moniteur belge le montant minimum de l'avantage pour 2016 (montant indexé pour l'exercice d'imposition 2017).

Si l'avantage n'est pas consenti à titre gratuit et donc si l'employé doit payer une compensation à son employeur, celle-ci est imputée sur l'avantage à prendre en considération.

25.04.2017

Protection juridique : l’assuré a le libre choix de l’avocat en toutes circonstances Lire la suite

13.04.2017

Travail maritime : assurance obligatoire pour le rapatriement, l’invalidité ou le décès du marin Lire la suite

06.04.2017

Liste provisoire des actes reconnus comme actes de terrorisme Lire la suite

03.04.2017

Assuralia publie une brochure sur l’assurance décès Lire la suite

NEWSLETTER
site web par Kluwer EasyWeb

Nous utilisons des cookies pour retenir vos préférences de langage et améliorer votre expérience de surf. En savoir plus[OK]