Les indépendants sont aussi vulnérables au burn-out

20% des indépendants sont incertains quant à leur avenir. Avec pour conséquence que, comme c'est le cas pour les employés, ils travaillent moins efficacement.

L'incertitude nuit à la qualité du travail

"Dans le domaine du management il est de bon ton de dire qu'un peu de certitude peut faire du bien à une personne", explique Hans De Witte, professeur de psychologie du travail à la KUL, qui à la demande de l'Unizo a examiné la qualité du travail des indépendants. "Cela peut motiver un travailleur à donner le meilleur de lui-même pour garder son emploi. Toutes les études démontrent toutefois l'inverse: les personnes qui sont en incertitude par rapport à leur avenir vont travailler moins bien. Cela peut même s'observer sur le parking d'une entreprise en restructuration: à 5h il n'y a plus personne. Le stress causé par l'incertitude coûte de l'énergie qui ne peut plus être consacrée au travail. Et il est désormais établi qu'il n'en va pas autrement pour les indépendants et employeurs".

L'impact de l'incertitude sur la qualité du travail est important:

50% des indépendants en incertitude n'atteignent pas leurs objectifs;

75% des indépendants confiants de leur cas atteignent ces objectifs;

4 personnes incertaines sur 10 estiment qu'ils prennent parfois de mauvaises décisions (contre 2 sur 10 chez les indépendants en confiance).

2 groupes à risques

Conséquence: les mauvaises décisions risquent d'accroitre la situation précaire de l'indépendant, ainsi que le stress et la fatigue qui vont de pair. L'Unizo observe 2 groupes à risques en ce qui concerne cette précarité. "Il s'agit souvent de jeunes indépendants", dit Gilles Vandorpe, directeur de recherche à l'Unizo, "et de secteurs dans lesquels se déroule une concurrence féroce, comme le commerce de détail ou la construction. Sur cela nous n'avons aucun contrôle. Tout ce que nous pouvons faire est de fournir des workshops qui peuvent inspirer les entrepreneurs à trouver une nouvelle voie. Par exemple l'E-commerce pour le commerce de détail, ou l'innovation. Pour le reste nous essayons surtout de veiller à ce que les indépendants puissent travailler dans un environnement qui ne leur pompe pas trop d'énergie, et avec un minimum de tracas".

Les indépendants sont sous haute pression, l'étude le confirme également:

72,2% évoque une haute voire une très haute tension au travail;

la pression au travail et l'incertitude sont les deux causes principes de burn-out;

un tiers des indépendants indiquent qu'ils sont épuisés dans une mesure plus ou moins importante.

Au delà des limites

"Lorsqu'il est question d'un burn-out, les indépendants semblent également dans le même moule que les simples travailleurs", dit Hans De Witte. "Le burn-out est causé par une situation trop longuement au-delà des limites. Une pression soutenue est préjudiciable. Nous observons dans cette étude en général les même causes chez les indépendants et les employés: le travail provoque le burn-out. Cette étude ne fournit aucune preuve selon laquelle les causes ne seraient pas liées à la vie professionnelle".

Armes contre le burn-out

L'étude mentionne également que les indépendants sous pression peuvent se prémunir contre le burn-out, et il s'agit de mécanismes de défense qui fonctionnent également pour les employés. Plus souvent que les employés les indépendants ont un travail qui les met sous pression mais qui surtout les motive et constitue un défi. C'est le cas pour 40% des indépendants et pour seulement 23% des travailleurs. 70% des indépendants trouvent qu'ils peuvent avoir recours et développer leurs compétences au travail, une arme très importante contre le burn-out mais qui ne constitue une réalité que pour seulement 40% des travailleurs. Cependant de façon surprenante les indépendants n'ont pas plus d'autonomie dans leur travail que les employés. "L'idéal de liberté de l'indépendant se heurte régulièrement à la dure réalité des fournisseurs et clients", explique Vandorpe. Environ un tiers des indépendants combinent une haute pression et une autonomie limitée, soit la formule parfaite pour créer un stress important.

Source : Sentral

30.10.2017

Accident avec un véhicule immatriculé à l’étranger Lire la suite

26.10.2017

Subventions vertes pour les poids lourds Lire la suite

19.10.2017

Avantages et désavantages du télétravail Lire la suite

25.09.2017

Dommages causés à ou par un transporteur de palettes Lire la suite

NEWSLETTER
site web par Kluwer EasyWeb

Nous utilisons des cookies pour retenir vos préférences de langage et améliorer votre expérience de surf. En savoir plus[OK]