Le nombre d'accidents de travail dans le secteur intérimaire continue à baisser

En 2015, plus de 195 millions d'heures de travail intérimaire ont été prestées, tous secteurs confondus. Ceci signifie une augmentation de 7% par rapport à 2014. Cette augmentation significative des heures prestées dans l'intérim se constate pour la deuxième année consécutive (en 2014 l'augmentation était de 10,4%). Les entreprises intérimaires agréées pour des activités de construction prennent 2,58 % de la totalité du travail intérimaire pour leur compte tandis que la portion des étudiants jobistes dans l'intérim constitue 14 % du secteur. En 2015 plus de 220 000 étudiants jobistes ont prestés plus de 27,7 millions d'heures ce qui signifie une augmentation de 20% par rapport à 2014.

Accidents du travail des intérimaires

Le taux de fréquence (Tf) continue à diminuer chaque année et pour la première fois en 2015 se retrouve en-dessous de 40 (Tf 39,33). C'est la cinquième année d'affilée que le Tf montre une tendance à la baisse, ce qui signifie que l'augmentation de l'emploi des intérimaires augmente plus vite que le nombre des accidents du travail. Comparé à 2000, le taux de fréquence a chuté de plus de 60%. Une tendance semblable se retrouve chez les étudiants jobistes dont le nombre a plus que doublé depuis le début des récoltes d'information, avec une baisse du taux de fréquence de 77%. La gravité des accidents du travail (Tgr) par contre semble se stabiliser en fluctuant autour des 0,89. Par rapport à 2000, la gravité des accidents du travail a diminué de plus de 47%, le nombre des journées perdues se montant à cette époque encore à 1,81 par 1.000 heures prestées.

En 2015, les spécialistes de la prévention du secteur ont aussi été capables de maîtriser les exigences pour des "conditions de travail sûres pour l'intérimaire sur le lieu de travail chez l'utilisateur" malgré un volume d'emploi plus important. Par rapport au nombre de jours d'incapacité de travail, le secteur de l'intérim suit la tendance constatée par le Fonds des Accidents du Travail, selon laquelle il y a de moins en moins d'accidents du travail, mais que ceux-ci sont plus graves et entrainent plus d'incapacité.

Source : Sentral

22.12.2017

Sûreté maritime : extension du contrôle de l’autorité nationale de sûreté Lire la suite

19.12.2017

Voitures de société (avantages de toute nature) : émission de référence CO₂ pour 2018 Lire la suite

14.12.2017

Bruxelles devient une zone de basses émissions dès le 1er janvier : les véhicules les plus polluants ne pourront plus y entrer Lire la suite

11.12.2017

Le nombre d’accidents du travail graves n’a pas baissé en 2016 Lire la suite

NEWSLETTER
site web par Kluwer EasyWeb

Nous utilisons des cookies pour retenir vos préférences de langage et améliorer votre expérience de surf. En savoir plus[OK]