Gardiennage privé sur les navires belges dans le golfe de Guinée

Le golfe de Guinée - à l'ouest du continent africain - est de plus en plus le terrain d'action des pirates maritimes. Afin de mieux protéger les équipages des navires belges contre cette piraterie violente, les navires qui naviguent dans le golfe peuvent dorénavant disposer à bord d'une entreprise de gardiennage privé.

La zone maritime dans le golfe de Guinée où les navires peuvent utiliser un gardiennage privé commence à partir de la frontière des eaux territoriales des États côtiers (notamment la Côte d'Ivoire, le Ghana, le Togo, le Benin, le Nigéria, le Cameroun...).

Seules les entreprises de sécurité maritime spécifiquement autorisées à assurer la sécurité des navires contre la piraterie sont autorisées à bord.

Le golfe de Guinée est la deuxième zone maritime où les navires belges peuvent bénéficier d'un gardiennage privé. Le gardiennage privé était déjà autorisé antérieurement sur les navires naviguant dans la zone maritime au large de la Somalie.

Le nouvel arrêté du 1er septembre 2016 entre en vigueur le 14 septembre 2016.

20.02.2017

L’absentéisme augmente plus rapidement chez les trentenaires et les quarantenaires Lire la suite

14.02.2017

Le ministre veut également équiper les utilitaires légers d’un tachygraphe Lire la suite

10.02.2017

Bruxelles et Flandre assouplissent les délais de contrôle périodique de certains véhicules lourds Lire la suite

06.02.2017

Accident du travail : la Cour constitutionnelle va plus loin dans l’annulation d’un ‘formalisme excessif’ Lire la suite

NEWSLETTER
site web par Kluwer EasyWeb

Nous utilisons des cookies pour retenir vos préférences de langage et améliorer votre expérience de surf. En savoir plus[OK]