Porter des bijoux au travail ? Mauvaise idée...

Les travailleurs qui portent des bijoux sont plus souvent victimes d'accidents entraînant des blessures. Ces objets peuvent eux-mêmes être à l'origine de l'accident ou en aggraver les conséquences. C'est pourquoi l'employeur a tout intérêt à adopter des mesures préventives pour accroître la sécurité.

Bijoux pouvant entraîner un accident sur le lieu de travail

Bagues

Boucles d'oreille, bracelets, montres et chaînes

Piercings

Mesures préventives

Les bijoux peuvent rester accrochés derrière un panneau, une échelle, une manette de commande, un conteneur... et provoquer ainsi de graves blessures. En outre, le métal occasionne parfois des brûlures sévères lorsqu'il est mis en contact avec une pièce sous tension. C'est la raison pour laquelle de nombreuses entreprises imposent une interdiction générale de porter des bijoux. Les travailleurs peuvent également être contraints d'enlever ceux qu'ils portent ou de les recouvrir durant les heures de travail.

Quid de la protection de vie privée ?

L'entreprise n'interdit souvent le port de bijoux pendant les heures de travail qu'après avoir enregistré un, voire plusieurs accidents du travail sérieux. Il n'est du reste pas rare d'entendre les sociétés invoquer le respect de la vie privée pour éviter de devoir prendre ces mesures plus tôt.

Toute la question repose sur la frontière entre le doit qu'a l'employeur de donner des instructions et le droit fondamental à la protection de la vie privée dont jouissent les travailleurs. L'employeur ne peut interdire les bijoux que pour des raisons de sécurité, de santé ou d'hygiène, il doit donc pouvoir fournir une justification objective.

Conseils

Évaluez les tâches de vos travailleurs : le fait de porter des bijoux risque-t-il de provoquer des blessures ou de les aggraver ? Quelles tâches nécessitent une attention spécifique ? Soyez particulièrement attentif aux activités manuelles ainsi qu'aux manipulations à proximité de machines dont certaines pièces sont en mouvement.

Impliquez également les travailleurs dans cette évaluation : ont-ils déjà été victimes de telles blessures ou ont-ils connaissance de faits semblables ayant impliqué des collègues par le passé ? Ont-ils eu vent de situations où l'on a frôlé l'accident à cause des bijoux portés ? Évaluez également les rapports d'accident et d'incident s'y référant.

Élaborez un plan d'action qui détaille les résultats de cette évaluation.

S'il apparaît que les bijoux impliquent un risque accru, imposez une interdiction généralisée de leur port. Diffusez l'information pour qu'elle soit connue des travailleurs et expliquez-leur quels en sont les tenants et aboutissants. Assurez-vous que l'interdiction est bien respectée et intervenez si ce n'est pas le cas.

Source : Sentral

30.09.2020

Les assureurs ne pourront utiliser les données issues de capteurs de santé Lire la suite

21.09.2020

Une carte verte au format électronique ? Lire la suite

14.09.2020

Le taux d’intérêt maximum pour les assurances vie de longue durée reste fixé à 2 % Lire la suite

07.09.2020

Covid-19 : les permis provisoires expirés sont prolongés jusqu’au 31 décembre inclus Lire la suite

NEWSLETTER
site web par Kluwer EasyWeb

Nous utilisons des cookies pour retenir vos préférences de langage et améliorer votre expérience de surf. En savoir plus[OK]