La Flandre jette les bases d'un deuxième projet pilote de transport par camions géants désormais plus souple

La Flandre lancera bientôt un deuxième projet pilote de transport par camions géants. Les conditions seront moins strictes que pour le premier. Celui-ci est en cours depuis le 1er juillet 2014 et a été prolongé jusqu'au 30 juillet 2018 au vu des résultats positifs. Il n'a toutefois pas eu le succès escompté. Vu les exigences trop strictes, seuls 2 itinéraires ont été effectivement empruntés.

Ce nombre est bien insuffisant pour pouvoir généraliser les résultats. La Flandre entend à présent attirer davantage d'entreprises au moyen d'un second projet plus souple. Le nouveau projet pilote reposera dès lors sur un réseau de base composé de voiries appropriées (autoroutes, zones portuaires et zones industrielles). Ce réseau de base sera défini par le gouvernement flamand et offrira suffisamment de garanties en termes de sécurité routière. Les voiries et zones concernées seront toujours accessibles aux entreprises disposant d'une autorisation.

Les entreprises auront toutefois aussi la possibilité de demander des " itinéraires de raccordement ". Le gouvernement flamand évaluera les itinéraires en question sur la base d'un système de points. Il sera tenu compte de la présence d'une infrastructure (cyclable) appropriée, de la longueur de l'itinéraire et de la sécurité routière. S'il est approuvé, l'itinéraire de raccordement sera accessible à tout détenteur d'une autorisation. Peu importe qui aura introduit la demande.

Un décret jette déjà les bases légales du nouveau système. Le lancement n'est toutefois pas prévu avant quelque temps. De nombreux éléments doivent encore être peaufinés par arrêté. Tel est notamment le cas du réseau de base précis, des exigences concernant les véhicules et les conducteurs ainsi que du système d'évaluation.

Le principe reste néanmoins inchangé : le projet permettra des tests impliquant ce qu'on appelle les VLL, les véhicules plus longs et plus lourds. Par souci de clarté, rappelons qu'un VLL mesure maximum 25,25 mètres de long pour une masse maximale de 60 tonnes alors que la longueur d'un camion classique n'excède pas 18,75 mètres.

20.10.2020

Reconnaisance de la responsabilité Lire la suite

07.10.2020

Le Comité de gestion de l’assurance indemnités des indépendants doit toujours récupérer les indemnités d’incapacité de travail indûment payées à un bénéficiaire du droit-passerelle corona Lire la suite

02.10.2020

Le Code de la route ne s’applique pas aux véhicules prioritaires qui accomplissent une mission urgente (à quelques exceptions très) Lire la suite

30.09.2020

Les assureurs ne pourront utiliser les données issues de capteurs de santé Lire la suite

NEWSLETTER
site web par Kluwer EasyWeb

Nous utilisons des cookies pour retenir vos préférences de langage et améliorer votre expérience de surf. En savoir plus[OK]