20% de malades de longue durée en plus en 4 ans

L'absentéisme de longue durée était presque un cinquième plus élevé en 2017 qu'en 2014. C'est ce que montre le calcul d'Acerta et les statistiques de l'Inami. Nous examinons certaines conclusions frappantes.

Risques psychosociaux

Environ 372.000 employés et 24.000 travailleurs indépendants étaient malades depuis plus d'un an à la mi-2017.

Peter Tuybens, directeur d'Acerta Consult, exprime sa préoccupation face au nombre croissant de malades à long terme. L'échec dû au stress ou à l'épuisement professionnel serait une des causes principales de l'augmentation : " Les employeurs peuvent faire davantage pour prévenir les absences à long terme. Trop souvent, nous constatons que ce type de plainte est difficile à discuter en milieu de travail ".

Des différences frappantes

Acerta observe des différences frappantes dans le taux moyen d'absentéisme à long terme entre les hommes et les femmes, les employés et les ouvriers, les personnes âgées et les jeunes, et les grandes et petites entreprises :

Pour les grandes entreprises, la moyenne est deux fois plus élevée que pour les petites.

Les travailleuses sont malades sept fois plus souvent que les employés masculins.

L'absentéisme à long terme est le plus élevé chez les travailleurs âgés de 60 à 64 ans. Plus de 25% d'entre eux sont absents depuis plus d'un an.

Mesures

Acerta donne 3 conseils pour réduire l'absentéisme :

Créer un environnement de travail qui correspond aux capacités et aux intérêts des travailleurs est motivant et réduit le risque de stress lié au travail.

Un processus de réintégration bien développé. Toubens insiste sur l'importance des processus de réintégration. À l'heure actuelle, un grand nombre de processus de réintégration échouent. Selon Tuybens, ce n'est pas une fatalité. " On nous demande souvent d'aider les organisations dans ce domaine. Comment faisons-nous cela ? En stimulant le contact entre le travailleur et l'employeur, en enseignant aux cadres comment conduire de telles discussions et en guidant les processus de réintégration ".

Le suivi : l'accompagnement d'un travailleur malade de longue durée peut ne pas s'arrêter le jour de son retour. Il faut fournir le suivi nécessaire afin de vérifier si le travailleur a le soutien et les ressources nécessaires pour reprendre le travail.

Source : Sentral

24.11.2020

Action directe, action récursoire ou recours Lire la suite

20.11.2020

België implementeert nieuwe Europese drone-wetgeving, regels in werking op 31 december 2020 Lire la suite

16.11.2020

Incapacité de travail des indépendants : les mutuelles peuvent temporairement payer une indemnité pour les jours de maladie antérieurs à la signature du certificat Lire la suite

20.10.2020

Reconnaisance de la responsabilité Lire la suite

NEWSLETTER
site web par Kluwer EasyWeb

Nous utilisons des cookies pour retenir vos préférences de langage et améliorer votre expérience de surf. En savoir plus[OK]