Des milliers d'accidents du travail non signalés tous les ans

Les statistiques ne reflètent pas le vrai nombre d'accidents du travail. Fedris estime que chaque année, ce sont quelque dix mille accidents ayant occasionné des lésions physiques ou au moins plusieurs jours d'incapacité de travail qui ne sont pas déclarés.

En omettant de déclarer certains accidents, l'employeur tente d'éviter une augmentation de ses frais d'assurance ou d'obtenir malgré tout certaines attestations de sécurité ou certifications internationales. Il arrive également que la prime d'équipe ou le bonus dépende du nombre d'accidents. Selon les estimations de Fedris, le nombre d'accidents du travail non déclarés s'élève chaque année à pas moins de dix mille. Ce qui représente un chiffre considérable par rapport aux 83 000 accidents enregistrés ayant entraîné une incapacité temporaire ou permanente.

La question des frais médicaux et de la perte de salaire est alors réglée de manière non officielle, et ce, aux dépens des travailleurs concernés. Fedris ne peut en effet pas s'assurer que le traitement d'un tel accident est bien correct ni garantir les droits des travailleurs. L'agence fédérale énumère les conséquences potentielles d'une telle situation : 

Les victimes perdent des revenus : En cas d'accident du travail, Fedris s'assure en effet du traitement et de la rémunération correcte des victimes. Sans cette protection, ces dernières risquent de ne pas recevoir ce à quoi elles ont droit. 

Les troubles à long terme ne peuvent plus être liés à l'accident : il arrive que certaines lésions ne se remarquent que quelques années plus tard ou que les troubles s'éternisent. En l'absence de déclaration, il est plus facile pour l'employeur de rejeter toute responsabilité, ce qui fait que le travailleur devra assumer lui-même les frais.

La non-déclaration entrave la prévention des futurs accidents du travail : sans déclaration, les statistiques officielles sont meilleures. Les problèmes ne sont donc pas résolus, ce qui augmente le risque de voir des accidents similaires se produire à l'avenir.

Lorsqu'il y a déclaration officielle, l'assurance assume les coûts de l'accident. En son absence, ils sont à la charge des mutuelles et de la sécurité sociale.

Source : Sentral

24.08.2020

Responsabilité lors d'un accident Lire la suite

03.08.2020

Vrijstelling van BIV voor elektrische voertuigen en nieuwe nummerplaten Lire la suite

23.07.2020

Prime 2020 pour les entreprises wallonnes qui réduisent la consommation d'énergie ou les émissions sonores de leurs véhicules lourds Lire la suite

10.07.2020

Le Covid-19 est une maladie professionnelle dans les secteurs cruciaux et les services essentiels Lire la suite

NEWSLETTER
site web par Kluwer EasyWeb

Nous utilisons des cookies pour retenir vos préférences de langage et améliorer votre expérience de surf. En savoir plus[OK]