Un outil pour aider les médecins du travail à déceler les signes avant-coureurs du burnout

En collaboration avec les universités de Gand et de Liège, le SPF Emploi a mis à jour l'outil permettant aux médecins du travail et aux médecins généralistes de détecter plus rapidement un burnout chez les travailleurs et d'évaluer la gravité des symptômes. Le SPF recommande également d'impliquer le conseiller en prévention dans l'outil : celui-ci est en effet compétent en matière de risques psychosociaux et de prévention collective dans l'entreprise, et peut proposer des modifications des conditions de travail afin d'éviter que les faits ne se reproduisent.

Dans le cadre d'un entretien, le médecin coche les plaintes liées au travail que le travailleur rapporte spontanément et s'enquiert ensuite systématiquement des symptômes physiques, cognitifs et affectifs ainsi que comportementaux, de même que d'autres symptômes que l'outil énumère et qui peuvent être une indication de burnout. Il s'agit par exemple de troubles du sommeil, d'un manque d'énergie ou d'une faible estime de soi. Le médecin note également la fréquence à laquelle ces symptômes se manifestent : moins d'une fois par semaine, une fois par semaine, plusieurs fois par semaine ou au moins une fois par jour.

Cet outil permet d'examiner plus en détail les plaintes relatives à la santé qui peuvent être liées à l'épuisement professionnel, les plaintes qui peuvent être liées au travail et les facteurs de risque en dehors du travail.

Grâce à toutes ces informations, le médecin peut décider de poser ou non un diagnostic de burnout. L'outil permet également d'envisager d'autres diagnostics, tels que la fatigue chronique, la dépression ou les problèmes relationnels dus à un conflit ou à l'intimidation.

Cet outil a été adapté en deux versions, une pour le médecin du travail et une pour le médecin généraliste.

30.09.2020

Les assureurs ne pourront utiliser les données issues de capteurs de santé Lire la suite

21.09.2020

Une carte verte au format électronique ? Lire la suite

14.09.2020

Le taux d’intérêt maximum pour les assurances vie de longue durée reste fixé à 2 % Lire la suite

07.09.2020

Covid-19 : les permis provisoires expirés sont prolongés jusqu’au 31 décembre inclus Lire la suite

NEWSLETTER
site web par Kluwer EasyWeb

Nous utilisons des cookies pour retenir vos préférences de langage et améliorer votre expérience de surf. En savoir plus[OK]