Vous construisez ou rénovez ? Trois cadeaux que vous ne pourrez certainement pas refuser.

Actuellement, assurer son habitation contre l’incendie et les risques annexes n’est pas une obligation légale, même si les autorités ont déjà pensé à instaurer une loi en ce sens. L’assurance habitation n’est d’ailleurs pas un luxe superflu, car les sommes d’argent en jeu peuvent rapidement atteindre des montants pharaoniques. Mais à partir de quel moment est-il opportun de souscrire une assurance quand on construit ? Ou lors de l’achat d’une maison que l’on rénove totalement avant d’y emménager ?

Le malentendu largement répandu selon lequel l’assurance habitation serait une obligation légale s’explique simplement. La plupart des dispensateurs de crédit imposent ce type d’assurance, tout comme l’assurance solde restant dû, afin de protéger leur investissement, c’est-à-dire votre emprunt. En échange, vous bénéficiez souvent d’un taux d’intérêt moins élevé. C’est toujours autant de gagné. Mieux vaut toutefois établir un comparatif des différentes possibilités proposées. Car ce n’est pas parce que le crédit habitation ainsi obtenu est plus avantageux que vous faites automatiquement la meilleure affaire au niveau des assurances. La prime, mais aussi la couverture octroyée, peuvent différer. Il est par conséquent prudent d’analyser toutes les offres avant de vous décider. Vous pouvez toujours passer chez nous, nous vous aiderons avec plaisir. Souvenez-vous également qu’en cas de travaux de rénovation en profondeur, la valeur de votre habitation augmente et le capital assuré doit donc être adapté.

Six mois gratuits

La plupart des compagnies octroient aujourd’hui six mois de couverture gratuite en cas de construction d’une habitation ou d’achat avec travaux importants à la clé. Vous ne bénéficiez cependant pas de toutes les garanties classiques des assurances habitation actuelles. Par exemple, tant que le bâtiment n’est pas fermé, les dommages causés en cas de tempête ne sont pas couverts. D’autre part, dans certaines situations, les risques encourus par votre bâtiment en construction ou en rénovation peuvent être plus élevés que lorsque vous l’habiterez par la suite. Pensez par exemple aux travaux de roofing qui pourraient provoquer l’incendie de votre toiture, ou à une bouteille de gaz qui exploserait tandis que des travaux de soudure sont en cours. Cette période d’assurance gratuite n’est donc certainement pas une coquille vide, au contraire. Il est dès lors recommandé de contracter une assurance habitation dès le premier coup de pelle, ou dès la signature du contrat de vente, car les risques encourus commencent dès ce moment.

Prime réduite pendant dix ans

Certaines compagnies offrent également une réduction - toujours bienvenue - sur la prime pendant 10 ans, voire plus longtemps. Vous bénéficiez alors d’une réduction de 10 à 15 pour cent sur votre prime d’habitation normale. D’autres compagnies choisissent d’appliquer un tarif locataire (moins cher également) même si vous êtes propriétaire de votre habitation. La période de dix ans commence à courir à la date de réception définitive des travaux. Certaines compagnies accordent même la réduction alors que vous avez déjà emménagé depuis quelques temps. Par exemple, si vous avez emménagé dans votre habitation il y a trois ans, vous bénéficiez encore de la réduction sur votre prime d’assurance pendant sept ans.

30.10.2017

Accident avec un véhicule immatriculé à l’étranger Lire la suite

26.10.2017

Subventions vertes pour les poids lourds Lire la suite

19.10.2017

Avantages et désavantages du télétravail Lire la suite

25.09.2017

Dommages causés à ou par un transporteur de palettes Lire la suite

NEWSLETTER
site web par Kluwer EasyWeb

Nous utilisons des cookies pour retenir vos préférences de langage et améliorer votre expérience de surf. En savoir plus[OK]