Branche 26 : la grande inconnue dans la famille de l’assurance-vie

Plus besoin de vous présenter les assurances des branches 21 et 23. Mais avez-vous déjà entendu parler de la branche 26 ? Si ce type de produit est généralement proposé aux entreprises, rien n’empêche toutefois les particuliers d’y souscrire.

La branche 26 n’est pas un produit d’assurance à proprement parler, mais plutôt une opération de capitalisation. Ici, il n’y a ni assuré, ni risque assuré, ni bénéficiaire.

Par ailleurs, les produits de la branche 26 s’accompagnent d’une participation aux bénéfices, qui dépend des résultats de l’assureur auprès duquel la police a été souscrite. En outre, les intérêts sont ajoutés au capital et rapportent donc, eux aussi, des intérêts à partir de l’année suivante. Les placements de la branche 26 sont donc extrêmement sûrs. Quant à la participation aux bénéfices, elle peut être considérée comme un bonus.

Comparable à un bon de caisse

Les produits de type Branche 26 peuvent être comparés au célèbre bon de caisse. Le capital investi est intégralement garanti et s’accompagne d’un rendement fixe qui l’est tout autant. Le rendement qui vous est proposé lors de la souscription de la police est valable jusqu’à l’expiration du contrat. Dans le cas de la branche 26, seul un souscripteur est mentionné, il n’y a pas de bénéficiaire. L’anonymat, qui est toujours considéré comme un des principaux avantages du bon de caisse, disparaîtra en 2013. A partir du moment où cet avantage n’existe plus, plus rien ne vous empêche d’acheter un produit nominatif.

Revenu garanti

La branche 26 est un placement à court terme et est généralement souscrite pour une période de trois à huit ans. Son revenu est garanti. Un autre avantage non négligeable de la branche 26 est l’absence de taxe sur les primes, ce qui n’est pas le cas des produits des branches 21 et 23.

La branche 26 est néanmoins soumise au précompte mobilier (15 %), mais il en va de même des placements dont le terme est supérieur à huit ans et que vous souhaitez récupérer avant l’expiration. Généralement, dans le cas des polices de type Branche 26 d’une durée de moins de huit ans, le précompte est moins élevé que la taxe sur prime de 1,1 % que vous payez pour les polices de type Branche 21 ou Branche 23.

En principe, vous pouvez résilier la police quand vous le souhaitez. En fonction de l’assureur qui propose la police et de la formule choisie, vous pouvez parfois demander à obtenir le capital investi ou une partie de ce capital avant la date d’expiration du contrat, et ce sans devoir payer de frais de résiliation. Ainsi, vous pouvez opter pour une formule vous permettant de résilier votre police sans frais après trois ou quatre ans.

A long terme, la Branche 21 reste plus intéressante tandis que, à court ou moyen terme, la Branche 26 représente une alternative de placement plus avantageuse vu qu’elle ne s’accompagne pas d’une taxe sur prime.

29.03.2017

Accident avec une remorque empruntée Lire la suite

09.03.2017

En Flandre, les entreprises peuvent obtenir le remboursement intégral de la taxe de circulation annuelle pour le transport combiné Lire la suite

06.03.2017

Les médecins conventionnés reçoivent 4 563 EUR pour 2016 en vue de la constitution de leur pension Lire la suite

01.03.2017

Droits de succession limités en cas de don d’assurance en Flandre Lire la suite

NEWSLETTER
site web par Kluwer EasyWeb

Nous utilisons des cookies pour retenir vos préférences de langage et améliorer votre expérience de surf. En savoir plus[OK]