Pourquoi opter pour le leasing?

Vous prévoyez de gros investissements? Alors vous êtes certainement au courant de toutes les possibilités dont vous disposez pour les financer: achat au moyen de fonds propres, conclusion d'une convention de crédit avec une institution financière, conclusion d'un leasing opérationnel ou financier. Pourquoi, en tant qu'entrepreneur, choisiriez-vous le 'leasing' parmi toutes ces possibilités? Dans les paragraphes suivants, nous passerons en revue plusieurs avantages du leasing.

Avantages directement quantifiables

Le leasing présente de nombreux avantages clairement quantifiables. Le leasing est souvent la forme de financement 'la plus avantageuse', comparativement aux alternatives.

Le leasing vous permet de financer jusqu'à 100 % de l'investissement envisagé, alors que d'autres prêteurs (les banques) n'acceptent généralement de financer que 70 ou 80 % d'un projet au moyen d'un crédit et attendent un apport personnel de l'investisseur pour le solde.

En tant qu'entrepreneur, vous pouvez pour ainsi dire 'préfinancer' la TVA (sur le projet que vous planifiez). C'est en effet le donneur de leasing qui paie la TVA sur l'achat du bien d'investissement et qui la récupère auprès de l'Administration. Lorsque vous achetez vous-même un bien d'investissement en tant qu'entrepreneur, vous pouvez certes aussi récupérer la TVA sur cet achat, mais le remboursement peut se faire attendre trois à six mois. Dans le cas d'un gros investissement, cela risque de vous poser un problème de trésorerie qui peut peser lourd dans la balance. En déplaçant la charge du préfinancement sur le donneur de leasing, vous bénéficiez d'un avantage non négligeable.

Enfin, le leasing offre également des avantages d'échelle : en achetant de grandes quantités auprès d'un même fournisseur, les sociétés de leasing peuvent souvent négocier un meilleur prix que celui que vous pourriez obtenir en tant que petit entrepreneur. Si vous négociez bien avec le donneur de leasing, vous pouvez profiter d'une partie de cette remise.

Avantages non directement quantifiables

Le leasing offre également toute une série d'avantages qui ne sont pas directement quantifiables, mais qui méritent d'être pris en compte lors de la réalisation d'un nouvel investissement.

Un preneur de leasing est mieux protégé contre le vieillissement technologique : les entreprises actives dans un secteur de haute technologie ont dès lors intérêt à opter pour un leasing de courte de durée, où le bien conserve une valeur résiduelle élevée. En fait, le donneur de leasing supporte le risque du vieillissement technologique des biens donnés en leasing. Pour les sociétés de leasing, ce risque est toutefois plus faible que pour l'entreprise elle-même. Ces sociétés disposent en effet souvent d'un meilleur réseau et peuvent éventuellement encore revendre les biens (dépassés sur le plan technologique) à d'autres acteurs du marché pour qui ces biens ont encore une utilité.

L'acompte exigé de l'entrepreneur dans un contrat de leasing sera généralement plus faible que dans les autres formes de financement. Le donneur de leasing a en effet un avantage indéniable sur les prêteurs classiques : il conserve la propriété juridique du bien donné en leasing. Cela lui permet d'adopter une attitude plus souple, sans prendre plus de risques. Cela étant dit, il convient tout de même d'attirer l'attention sur le fait que la solvabilité générale du preneur de leasing et l'évolution de la valeur marchande du bien joueront toujours un rôle dans la détermination des conditions concrètes du contrat.

Pour un entrepreneur, il est généralement plus important de pouvoir utiliser tranquillement les actifs aussi longtemps qu'ils lui sont utiles, que de détenir la propriété de ces actifs. Ce confort d'utilisation, il peut l'avoir aussi bien dans le cadre d'un leasing que dans le cadre d'un achat.

N'y a-t-il donc pas d'inconvénients?

Le leasing n'a-t-il que des avantages ? Hélas, non. Le leasing immobilier surtout peut présenter des inconvénients. Il existe en effet 2 grands obstacles fiscaux à une telle construction:

Le droit d'enregistrement: tout transfert d'un bien immobilier est soumis à un droit d'enregistrement, dont le taux nominal en Flandre est de 10 %. Dans le cas d'un leasing immobilier, il peut y avoir un double transfert:
(1) Le contrat prend effet, par définition, avec le transfert imposé du bien immobilier. Il n'est possible d'y échapper que si le transfert a pour objet une 'nouvelle construction' et peut avoir lieu en application de la TVA, ce qui est plus intéressant car la TVA pourra généralement être récupérée.
(2) A la fin de la période de leasing, si le preneur de leasing exerce l'option d'achat. A ce moment, il y a en effet un deuxième transfert de propriété (du donneur de leasing vers le preneur de leasing). Ce dernier est imposé sur la valeur du bien à ce moment-là et donc pas sur base du prix de l'option.

La TVA: en ce qui concerne la TVA, il y a un risque que le leasing immobilier soit considéré comme une location immobilière. La location immobilière est cependant exonérée de TVA en Belgique. Cela implique que le donneur de leasing ne peut plus récupérer la TVA qu'il a payée lors de l'achat ou de la construction du bien.

09.06.2017

Une obligation d’assurance pour l’architecte et l’entrepreneur, le couvreur, le placeur de châssis, … Lire la suite

02.06.2017

Les indépendants peuvent prolonger leur assurance revenu garanti jusqu'à 65 ans Lire la suite

29.05.2017

La liste noire des assureurs Lire la suite

02.05.2017

L’assurance incendie peut exclure la couverture ‘débordement des égouts’ dans les zones à risque Lire la suite

NEWSLETTER
site web par Kluwer EasyWeb

Nous utilisons des cookies pour retenir vos préférences de langage et améliorer votre expérience de surf. En savoir plus[OK]